Fiches triées par date de sortie

De l'autre côté du périph (2012)

Comédie | 96 Min | France

Réalisateurs : David Charhon

Infos sur le film

------
Partenariats
Avec Cociné, retrouvez ce film au cinéma !
Pub Google

Synopsis

Un matin à l’aube dans une cité de Bobigny, près d’un vieux tripot clandestin, est retrouvé le corps sans vie de Eponine Chaligny, femme du très influent Jean-Éric Chaligny, premier patron de France, au centre d’un climat social extrême qui secoue la France depuis quelques semaines. Ce matin-là deux mondes radicalement opposés vont alors se croiser : Ousmane Diakité, policier de la section financière de Bobigny et François Monge, capitaine de la fameuse police criminelle de Paris. Leur enquête va les emmener d’un côté à Paris et son syndicat patronal, de l’autre en banlieue de Bobigny et ses affaires clandestines. Tour à tour, de l’autre côté du périph.

Partager:

En savoir plus sur ce Film

- La suite est    


L'habit ne fait pas le moine :


Dès l'écriture du scénario, le réalisateur désirait s'amuser avec les idées préconçues que l'on pourrait avoir sur les deux personnages principaux : "Avec le pitch de départ, on avait tout pour être dans le cliché. Un jeune de banlieue qui s'y connaît face à un mec hyper strict de Paris. Ousmane n'est pas un mec cool de banlieue, il était même le souffre-douleur de sa cité. François n'est pas non plus un mec rigide, c'est un chaud lapin qui ne pense qu'à se taper des nanas .…", précise David Charhon.


Tout film d'action comporte des scènes chargées en suspense et en adrénaline. De l'autre côté du périph ne fait pas exception à la règle : "La scène de la course-poursuite sur le périphérique a demandé une grosse logistique. On a bloqué, de nuit, un tronçon du périphérique nord qui englobait plusieurs portes à hauteur de Bagnolet. Nous avions plus de 70 véhicules et 80 cascadeurs impliqués dans la poursuite on tournait à 6 caméras et pour corser le tout, c'est vraiment Omar qui conduit !", explique David Charhon.




Références :


Les références que l'on peut trouver dans De l'autre côté du périph sont plutôt éclectiques puisqu'elles vont du Flic de Beverly Hills (1984) réalisé par Martin Brest, au film Le Professionnel (1981) de Georges Lautner.



Anecdote sur le film :


Une des scènes du film se déroule dans un club échangiste, ce qui a quelque peu gêné Omar Sy, qui est d'une nature pudique. Le cinéaste a donc trouvé la solution idéale pour le mettre plus à l'aise : "Le jour du tournage, lorsque le trio arrive au vestiaire, normalement, c'était une jeune femme qui devait sortir nue d'une des cabines. Omar hésitait et je me suis dit que le meilleur moyen de le rassurer était encore de lui montrer l'exemple ! Je me suis déshabillé, j'ai pris la panière, et on a tourné la scène à poil", se souvient David Charhon.